Surprenant…. ce match !

Samedi soir dernier, le club de L’Entente Le Chesnay Versailles de Basket a accueilli deux équipes d’HandiBasket de Nationale B au Gymnase Montbauron au cœur de Versailles. Philippe PHAM, président du Club de l’ELCV78B était entouré par Jean Marc FRESNEL, adjoint aux sports, Annick BOUQUET, adjointe à la Petite Enfance (Versailles) et Nicole ALQUIER, adjointe aux sports (Le Chesnay) pour annoncer l’ouverture d’une section HandiBasket au sein du club à la rentrée prochaine. Le Match qui opposé le CAPSAAA Paris aux Centre Fédéral H, fut spectaculaire tant par son intensité que par la dextérité des joueurs en fauteuil avec un score de 71 pour Paris (joueurs en blancs) à 41 pour le Centre Fédéral (joueurs en bleus).   Cette soirée a permis de découvrir l’univers du Basket en fauteuil roulant avec un jeu très tactique et où les joueurs se parlent beaucoup durant le match.

Quelques précisions sur les règles de jeux Handibasket (article de Sunrise Medical)

Le basket-ball en fauteuil roulant est l’un des sports adaptés les plus fidèles à son alter-ego d’origine. En effet, les dimensions du terrain, la hauteur du panier, le marquage de la ligne de trois points et la balle sont identiques au Basket-Ball Olympique. La durée du match est aussi la même : quatre sections de dix minutes, avec deux minutes de repos entre les premières et deuxièmes sections, et entre les troisièmes et quatrièmes sections, ainsi qu’un repos d’un quart d’heure en milieu de match, entre la deuxième et la troisième section.

L’adaptation du handibasket a pris en compte les particularités des mouvements en fauteuil. Par exemple, si un  joueur avec la balle touche la ligne de touche avec son fauteuil roulant, il est considéré comme étant en dehors du terrain – une règle qui possède une seule exception : au moment des lancer-francs, les petites roues (jamais les grandes) peuvent toucher la ligne de lancer.

Une autre adaptation concerne les “pas” et “doubles” du basket-ball traditionnel. Dans le cas du handibasket, le joueur avec la balle ne peut pas faire rebondir la balle plus de deux fois sans la passer ou la lancer. Faire rebondir la balle une troisième fois constitue donc une faute, et le joueur peut être sanctionné. Il n’est pas non plus autorisé de lancer la balle par-dessus les accoudoirs du fauteuil.

Le score en handibasket est conditionné par le degré de handicap des athlètes, et un score de 1 à 4,5 est appliqué à chacun selon leur handicap. Sur le terrain, le score ne peut jamais dépasser 14,5 points. L’objectif de ce système est de garantir l’équité entre les équipes malgré des joueurs à la mobilité différente.

Dans handibasket, le fauteuil est extrêmement important car il est considéré comme faisant partie du joueur. Les règles de ce sport comprennent la taille des barres de protection horizontales à l’avant et sur le côté du fauteuil roulant, la hauteur des repose-pieds pour qu’ils n’endommagent pas le terrain, l’utilisation des appareils antichutes ou la taille des accoudoirs, qui doivent toujours être fixés au fauteuil roulant et ne doivent pas dépasser la ligne des jambes ou du torse pendant la partie, lorsque vous êtes assis en position naturelle.

Pour la partie la plus technique, les fauteuils de handibasket sont fournis avec trois ou quatre roues (deux grandes à l’arrière et une ou deux à l’avant) et une main courante à chaque grande roue. Bien entendu, les mécanismes supplémentaires destinés à faciliter la conduite, comme les freins ou les changements de vitesse, ne sont pas autorisés, et jusqu’à deux petites roues peuvent être attachées à la structure ou à l’axe arrière. Si le joueur a besoin d’un coussin, les dimensions de ce coussin sont aussi règlementées : la hauteur maximale entre le sol et le haut du coussin est de 63 cm ou 58 cm, selon la catégorie du joueur.

Voici quelques photos :

Cartes de Classification HandiBasket

Laisser une réponse